Bio

Défendant une approche photographique documentaire, Céline Delestré travaille autour des thèmes des utopies concrètes, des alternatives et, au delà, de ce qui fonde un devenir commun. Elle place l'humain au centre de son travail et interroge sa singularité, avec une photographie lente, intimiste et résolument en retrait du spectaculaire. Elle débute sa carrière comme photographe de scène (concerts, groupes de musique, communication d'artistes...) et de plateau (cinéma), puis elle se tourne vers le journalisme.
 

     A partir de 2001, elle se spécialise dans le traitement du conflit israélopalestinien. Elle photographie les combats, et d’une façon générale les différents acteurs du conflits.
Photographe de presse, rédactrice, elle témoigne des répercussions de ce conflit et de ses conséquences sur les mouvements militants et sociaux en France. Ce travail marque un tournant dans sa manière d’appréhender l’image. Elle rompt avec le photojournalisme.
Quatre années de recul seront l'occasion d'écrire, de réinterroger sa démarche photographique et son rapport aux médias.
 

     En 2009, elle cofonde le collectif Avanti Popolo, structure qui crée des documentaires, croisant disciplines et médias pour mettre en perspective les alternatives sociales, écologiques et économiques.
Le monde associatif, les collectivités lui commandent des travaux sur des sujets environnementaux et sociaux. Elle travaille notamment sur l’habitat et les démarches originales et atypiques liées à la notion de logement, sur l'économie sociale et solidaire, la culture vélo, la paysannerie ou encore les personnes en situation de handicap mental. Elle coréalise des films photographiques. Ses travaux sont publiés dans des revues spécialisées et constituent des documents et banques d’images. Ils font l'objet d'expositions ou sont présentés dans le cadre d'installations collectives.
 

     En 2016, elle quitte le collectif et crée l'association "Qu'est-ce que tu vois ?" développant des projets culturels innovants autour de l'image, s'inspirant de l'approche documentaire et ethnologique.
Défendant une photographie singulière détachée de l'"anecdotique", loin des images inhibantes et/ou directives, où les sujets sont souvent dépossédés de leur propre image, les travaux de Céline Delestré tentent de réinterroger les évidences en s'extrayant des propositions visuelles univoques. Nourries par la pluridisciplinarité et la transversalité des pratiques artistiques, les créations de "Qu'est-ce que tu vois ?" proposent questionnements et réflexions sur le monde dans lequel nous vivons.
S'inspirant des travaux de Marie-José Mondzain, notamment, "Qu'est ce que tu vois ?" est également une association d'éducation populaire, intervenant dans le domaine de l'éducation à l'image, auprès des publics, scolaires, professionnels et adultes.